sap2010-0028-001-sfe

Référence : sap2010-0028-001-sfe

Février - mars 2010, Mérignac (Gironde)

Inaugurée en 1985, la stèle commémorative du camp de Mérignac est située dans une zone industrielle. Elle mentionne les différentes catégories de personnes ayant été internées. Initialement, les Tsiganes n’y figuraient pas. Un oubli réparé récemment.

sap2010-0028-002-sfe

Référence : sap2010-0028-002-sfe

Février - mars 2010, Gironde

Chercheur au sein du centre de recherche Épistémê de l’université de Bordeaux, Emmanuel Filhol a mené de nombreux travaux portant sur les traitements discriminatoires infligés aux «nomades».

sap2010-0028-003-sfe

Référence : sap2010-0028-003-sfe

Février - mars 2010, Gironde

Chercheur au sein du centre de recherche Épistémê de l’université de Bordeaux, Emmanuel Filhol a mené de nombreux travaux portant sur les traitements discriminatoires infligés aux «nomades».

sap2010-0028-004-sfe

Référence : sap2010-0028-004-sfe

Février - mars 2010, Gironde

Désiré Dorkele est né en 1942 dans le camp d’internement d’Angoulême (Charente). Avec sa famille, il est ensuite transféré au camp de Poitiers (Vienne), puis à celui de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire). Leur libération intervient le 31 août 1944.

sap2010-0028-005-sfe

Référence : sap2010-0028-005-sfe

Février - mars 2010, Gironde

Désiré Dorkele est né en 1942 dans le camp d’internement d’Angoulême (Charente). Avec sa famille, il est ensuite transféré au camp de Poitiers (Vienne), puis à celui de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire). Leur libération intervient le 31 août 1944.

sap2010-0028-006-sfe

Référence : sap2010-0028-006-sfe

Février - mars 2010, Gironde

Toto Hoffmann est arrêté avec sa famille en octobre 1940 à Gujan-Mestras (Gironde).D’abord interné avec les siens à Mérignac Beaudésert, il est ensuite transféré à Poitiers (Vienne). il est libéré en 1942.

sap2010-0028-007-sfe

Référence : sap2010-0028-007-sfe

Février - mars 2010, Gironde

Toto Hoffmann est arrêté avec sa famille en octobre 1940 à Gujan-Mestras (Gironde).D’abord interné avec les siens à Mérignac Beaudésert, il est ensuite transféré à Poitiers (Vienne). il est libéré en 1942.

sap2010-0028-008-cle

Référence : sap2010-0028-008-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Georges Scheid, Manouche habitant Lannemezan. Il ne connaissait pas l'existence d'une plaque commémorant l'ancien camp de la ville.

sap2010-0028-009-cle

Référence : sap2010-0028-009-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Georges Scheid, Manouche habitant Lannemezan. Il ne connaissait pas l'existence d'une plaque commémorant l'ancien camp de la ville.

sap2010-0028-010-cle

Référence : sap2010-0028-010-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Georges Scheid, Manouche habitant Lannemezan. Il ne connaissait pas l'existence d'une plaque commémorant l'ancien camp de la ville.

sap2010-0028-011-cle

Référence : sap2010-0028-011-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Charlotte Scheid Haas, mère de Georges Scheid. Elle a écrit ses mémoires, intitulées “Les enfants de la misère”.

sap2010-0028-012-cle

Référence : sap2010-0028-012-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Charlotte Scheid Haas, mère de Georges Scheid. Elle a écrit ses mémoires, intitulées “Les enfants de la misère”.

sap2010-0028-013-cle

Référence : sap2010-0028-013-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Charlotte Scheid Haas, mère de Georges Scheid. Elle a écrit ses mémoires, intitulées “Les enfants de la misère”.

sap2010-0028-014-cle

Référence : sap2010-0028-014-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Bernard Plano, maire de Lannemezan. C'est lui qui a fait poser la plaque commémorative, suite aux sollicitations d'une famille manouche.

sap2010-0028-015-cle

Référence : sap2010-0028-015-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Bernard Plano, maire de Lannemezan. C'est lui qui a fait poser la plaque commémorative, suite aux sollicitations d'une famille manouche.

sap2010-0028-016-cle

Référence : sap2010-0028-016-cle

Lannemezan, Février, mars 2010

Bernard Plano, maire de Lannemezan. C'est lui qui a fait poser la plaque commémorative, suite aux sollicitations d'une famille manouche.

sap2010-0028-017-cle

Référence : sap2010-0028-017-cle

Montauban, février 2010

Famille d'Alain Daumas, président de l'Union française des associations tziganes (UFAT). Habite Montauban.

sap2010-0028-018-cle

Référence : sap2010-0028-018-cle

Montauban, février 2010

Alain Daumas, président de l'Union française des associations tziganes (UFAT). Habite Montauban.

sap2010-0028-019-cle

Référence : sap2010-0028-019-cle

Montauban, février 2010

Alain Daumas, président de l'Union française des associations tziganes (UFAT). Habite Montauban. Il tient la réponse reçue de Nicolas Sarkozy, suite à sa demande de décréter un jour de commémoration officielle de l'internement des Tziganes.

sap2010-0028-020-nle

Référence : sap2010-0028-020-nle

Saliers, février 2010

Nicolas Koukas, adjoint au devoir de mémoire auprès du maire d'Arles.

sap2010-0028-021-nle

Référence : sap2010-0028-021-nle

Saliers, février 2010

Stèle commémorant l'internement des Tziganes à Saliers. Elle se trouve à quelques dizaines de mètres de l'emplacement réel du camp.

sap2010-0028-022-nle

Référence : sap2010-0028-022-nle

Saliers, février 2010

A deux pas de la stèle commémorant l'internement des Tziganes à Saliers. Celle-ci se trouve à quelques dizaines de mètres de l'emplacement réel du camp.

sap2010-0028-023-nle

Référence : sap2010-0028-023-nle

Saliers, février 2010

Mr Var habitait Saliers au moment de la Seconde Guerre mondiale.

sap2010-0028-024-nle

Référence : sap2010-0028-024-nle

Saliers, février 2010

Mr Var habitait Saliers au moment de la Seconde Guerre mondiale.

sap2010-0028-025-nle

Référence : sap2010-0028-025-nle

Saliers, février 2010

Mr Var habitait Saliers au moment de la Seconde Guerre mondiale.

Voir les 25 photos Afficher les 6 premières photos

Reportage photo — Le 6 juin 1940, le président de la République, Albert Lebrun, décrète l’interdiction de circulation des “nomades”. Des milliers d’entre-eux sont alors internés dans une trentaine de camps, sous la bonne garde de gendarmes. Ils ne seront libérés, pour la plupart, qu’en 1946. L’Agence SapienSapienS est partie à la recherche des témoins de ces événements tragiques… Un reportage photo de Clément Debeir, Stephan Ferry et Nicolas Leblanc. A voir aussi, le reportage photo sur trois camps d’internement…

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , ,