sap2009-0020-001-cla

Référence : sap2009-0020-001-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Bianca et sa mère, membres de l'association "Plus Jamais Ca Ni Ici Ni Ailleurs", effondrées à l'annonce du jugement. Elles espéraient la condamnation de l'ancien directeur de l'usine et de Grande Paroisse, filiale de Total. Ils ont été relaxés.

sap2009-0020-002-cla

Référence : sap2009-0020-002-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Emargement à l'entrée du tribunal. 750 personnes environ sont venues salle Jean Mermoz pour l'énoncé du jugement.

sap2009-0020-003-cla

Référence : sap2009-0020-003-cla

Toulouse, 19 novembre

Bianca et les membres de l'association "Plus Jamais Ca Ni Ici Ni Ailleurs" avant le procès. Ils sont confiants et espèrent que l'ancien directeur d'AZF, Total et sa filiale Grande Paroisse seront condamnés.

sap2009-0020-004-cla

Référence : sap2009-0020-004-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Gérard Ratier, qui a perdu son fils lors de l'explosion, se prête au jeu des médias. Souriant avant le jugement. Il se bat depuis 8 ans pour faire condamner les responsables de l'explosion.

sap2009-0020-005-cla

Référence : sap2009-0020-005-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Gérard Ratier, qui a perdu son fils lors du drame d'AZF, se prête au jeu des médias. Souriant avant le jugement. Il se bat depuis 8 ans pour faire condamner les responsables de l'explosion.

sap2009-0020-006-cla

Référence : sap2009-0020-006-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Le jugement de ce procès hors-norme a attiré nombre de journalistes.

sap2009-0020-007-cla

Référence : sap2009-0020-007-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Bianca et sa mère, membres de l'association "Plus Jamais Ca Ni Ici Ni Ailleurs", effondrées à l'annonce du jugement. Elles espéraient la condamnation de l'ancien directeur de l'usine et de Grande Paroisse, filiale de Total. Ils ont été relaxés.

sap2009-0020-008-cla

Référence : sap2009-0020-008-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Georges Abellan est l'un des rares anciens salariés d'AZF à demander la condamnation de son ancien patron. Déception après le jugement.

sap2009-0020-009-cla

Référence : sap2009-0020-009-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Stella Bisseuil, avocate "des Familles Endeuillées", se bat depuis 8 ans pour faire condamner Serge Biechlin, ancien directeur de l'usine et Grande Paroisse, propriétaire. Elle s'est dite frustrée du jugement.

sap2009-0020-010-cla

Référence : sap2009-0020-010-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Stella Bisseuil, avocate "des Familles Endeuillées", se bat depuis 8 ans pour faire condamner Serge Biechlin, ancien directeur de l'usine et Grande Paroisse, propriétaire. Elle s'est dite frustrée du jugement.

sap2009-0020-011-cla

Référence : sap2009-0020-011-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Me Daniel Soulez-Larivière, l'avocat des deux prévenus, Serge Biechlin, ex directeur et Grande Paroisse, ex propriétaire de l'usine. Ses deux clients ont été relaxés.

sap2009-0020-012-cla

Référence : sap2009-0020-012-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Michel Gaubert, ancien salarié, membre de l'association Mémoire et Solidarité. Il a toujours défendu son usine et son ancien patron. Il se félicite du jugement mais regrette l'absence d'explication à la catastrophe.

sap2009-0020-013-cla

Référence : sap2009-0020-013-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Jacques Mignard, président de l'association Mémoire et Solidarité qui regroupe les anciens salariés. Souriant après le jugement.

sap2009-0020-014-cla

Référence : sap2009-0020-014-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Pierre Cohen, le maire de Toulouse, avait porté la municipalité partie civile. Déception après le jugement.

sap2009-0020-015-cla

Référence : sap2009-0020-015-cla

Toulouse, 19 novembre 2009

Gérard Ratier a perdu son fils dans l'explosion. Depuis 8 ans, il se bat pour faire condamner les responsables de la catastrophe. Déception.

Voir les 15 photos Afficher les 6 premières photos

Fin de suspens pour Bianca, Gérard, Georges et Michel, les quatre parties civiles engagées dans procès en correctionnelle de la catastrophe AZF, suivies par SapienSapienS depuis 10 mois. Le jugement est tombé  : relaxe pour Serge Biechlin, l’ex-directeur de l’usine et la société exploitante Grande-Paroisse, filiale de Total, dont l’examen de la responsabilité a été rejeté. SapienSapienS a recueilli leurs réactions à l’issue de l’audience.

Mots-clefs : , , , , , , , , ,