AZF – le maximum requis

225 000 € d’amende pour homicide involontaire, c’est ce qu’ont requis les avocats généraux jeudi soir contre Grande Paroisse, dans le procès en appel de la catastrophe AZF. « Une peine forte, a expliqué l’avocat général Lionel Chassin, à la mesure de l’extrême gravité de l’événement ». Contre Serge Biechlin, dirigeant de l’usine AZF au moment de l’explosion, il a réclamé une peine de 18 mois de prison avec sursis et 15 000 € d’amende. Une réquisition inférieure à la peine maximale car « le directeur n’a jamais ignoré le risque et a inscrit la sécurité comme un élément essentiel de son mandat ». Le 13 mars, les audiences reprennent pour une dernière semaine, consacrée à la défense.
Photo : Serge Biechlin, directeur de l’usine AZF en 2001, risque 1 an et demi ans de prison avec sursis et 15 000 € d’amende. © C. Burgain / SapienSapienS

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , , ,